Seconde Edition • 26 & 27 Septembre 2020 • Circuit de Charade
Porsche 2.8 RSR Tour Auto 1973

Porsche 2.8 RSR Tour Auto 1973

# 1033 est livré aux frères ALMERAS par l’intermédiaire de SONAUTO. La catégorie Gr.5 autorise des modifications au niveau de la carrosserie. Les frères ALMERAS élargissent les ailes afin d’installer des roues plus grosses et revoient l’aérodynamique de la carrosserie. Ils installent un petit spoiler à l’avant et un becquet à l’arrière très particulier. En effet, la queue de canard est conservée mais le becquet est prolongé pour retomber sur les ailes arrière. Les ALMERAS se sont inspirés de ce qu’avait fait l’usine lors des 24 Heures du Mans 1973 sur une RSR qui avait cette modification à l’arrière ; le capot moteur avec son aileron de RS est en composite et les ailes arrière sont façonnées en Aluminium avec le prolongement du becquet.

Copiloté par Serge MAS, Jacques ALMERAS termine 2ème de ce Tour Auto derrière la Lancia Stratos de Sandro MUNARI. Pour la saison 1974, # 1033 est vendu à Jean BENABA qui court en course de côte. La voiture réintègre le Gr.4. L’aileron est remplacé par « une queue de baleine » de 3.0 RSR et les ailes reprennent leurs formes originales. En 1975, # 1033 est transformé en Gr.3 avec notamment un moteur aux spécifications « RS de base » de 230 CV. Jean-François MAS participe au Tour de Corse, vite écourté sur un abandon dès la première spéciale. Mais le reste de la saison se solde par des succès qui permettent à MAS d’être sacré Champion de France des rallyes Gr.3 en 1975.

Durant ces deux années passées, # 1033 est toujours aux couleurs de La Défense Mondiale et la Porsche est entretenue, révisée et réglée chez ALMERAS Frères. Mais en 1976, # 1033 est vendu à Armand LEMAY de Lille. Son nouveau propriétaire court de manière intensive dans les rallyes de la région lilloise, les 24 Heures d’Ypres, les Routes du Nord, au gré des changements de catégories imposées pour finir au début des années 80 en Gr.B. Mais en 1987, la RSR est déclarée obsolète dans toutes les catégories de la FIA et elle est mise en vente mais elle n’intéresse personne. L’auto a souffert puisqu’elle a terminé sa carrière sous la forme d’une 911 SC « Rallye » où l’on aperçoit des traces de rivets qui avaient dû servir à fixer des extensions d’ailes semblables à celles des 934. C’est via une annonce parue dans le magazine Echappement que # 1033 est acheté par Henry BEULAS habitant Créteil.

La voiture est conservée tel quel. Pourtant un collectionneur monégasque aguerri retrouve la trace de # 1033 chez son propriétaire. Mais celui-ci refuse catégoriquement de lui la vendre. Il faut attendre 2012 pour que les deux hommes trouvent un arrangement tacite. Ils s’entendent pour rendre à # 1033 sa forme et sa livrée du Tour Auto 1973. Le moteur 3.0 SC est remplacé par le 911/74 judicieusement stocké sur palettes. Les ailes arrière sont reformées en Aluminium pour obtenir ce fameux col « Mary Stuart ». Le résultat a été obtenu grâce à la numérisation des formes sur le prototype R6 (# 911 360 0588). Seule modification non conforme à l’origine, les jantes. En effet, en 1973, ALMERAS n’avait reçu qu’un seul jeu de jantes à écrous central la veille du départ du Tour Auto. Il avait alors décidé de courir avec des roues à goujons. Pour la restauration, le choix est fait d’opter pour des roues a écrous central (identiques aux Porsche 917).